Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Management

Être créatif en management

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 juin 2016 (modifié le 21 février 2017)

Rester fertiles, tel est l’enjeu que doivent relever les organisations porteuses de créativité.
Il s’agit d’atteindre un équilibre entre processus de création, management des potentiels de chacun et organisation.

Pour réussir, un processus de création doit s’appuyer sur l’abondance des idées, des contributions. L’important réside dans la capacité à multiplier les itérations et à veiller à la mise en cohérence des apports de chacun.

Parmi les ressources nécessaires à la réussite d’un projet innovant, disposer d’un volume de temps minimal et incompressible est primordial.

Instaurer un climat favorable à la créativité suppose aussi de questionner ses pratiques et ses représentations, de se confronter à d’autres façons de penser. Oser sortir du cadre, c’est par exemple expérimenter en admettant que certaines réalisations intermédiaires ne paraîtront jamais dans la production finale.

La gestion des potentiels apparaît alors comme décisive. Elle demande notamment de savoir :

  • Laisser le temps aux talents pour mûrir et s’affirmer, faire émerger d’autres talents.
  • Gérer les échecs momentanés, car la compétence n’est évaluable que dans la pratique et dans la durée, l’activité d’un talent étant de surcroît faite de résultats incertains.
  • Reconnaître à chacun le caractère essentiel de son rôle de générateur d’idées.

Le volet organisationnel, enfin, conduit à privilégier des structures peu hiérarchisées entre le décideur final et le responsable d’un projet. Les organisations créatives cherchent à raccourcir les circuits de validation.

Lorsque l’organisation veut se développer, tout en gardant sa créativité, elle doit :

  • constituer de petites équipes de travail fidèles à l’esprit originel tout en s’ouvrant à de nouveaux talents ;
  • déléguer une partie de la conception des projets, mais aussi le système de validation des étapes et le mode de gestion de l’équipe.

Article inspiré de « La création, de l’alchimie au management », n°61 de La Gazette de la société et des techniques, publication des Annales des Mines.