Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Méthodes et outils

Capitaliser une expérience : quelle méthode ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 juin 1999 (modifié le 10 mai 2012)

Capitalisation, management de la connaissance (certains disent knowledge management), transfert des savoirs... sont des termes de plus en plus fréquents dans le monde de l’entreprise et dans les réflexions sur leurs stratégies d’évolution liées à l’approche par les compétences.

La notion de capitalisation existe depuis longtemps dans les entreprises industrielles, elle se traduit sous la forme de manuels de production, de check-lists... Mais, avec l’augmentation des activités tertiaires, apparaît la nécessité de capitaliser des savoir-faire plus intellectuels que techniques.

Cette capitalisation est favorisée par :

  • la nécessité d’améliorer la productivité dans les entreprises de service et donc de valoriser le capital de connaissances ;
  • le départ à la retraite, dans les années à venir, d’un nombre important d’experts obligeant à capitaliser les savoirs et savoir-faire qu’ils détiennent ;
  • l’apparition des nouvelles technologies facilitant l’échange et la diffusion des connaissances.

Télécharger :

  • ftechnique n°10 (format pdf - 39.5 ko - 27/02/2006)Capitaliser une expérience : quelle méthode ?